AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:07

Exp. 6.2.6, carnet de bord n°1 ; Les cobayes & taupes. (pp. 01-102)







    I. Fiche d'observation

    [#] Expérience 6.2.6, Sujet n°47.
    Etat Civil : William, Paul, Carter. Les deux premiers sont des prénoms d’apres lui, le troisieme est son nom de famille. Si vous êtes un tant soit peu au courant de l’histoire des USA, vous avez obligatoirement entendu parler de ce nom de famille, alors indirectement, de lui de toute évidence. William est un prénom royal anglais, et vous saurez bientôt pourquoi il le porte par la suite, il prefere garder comme une part de suspense. Paul est juste un prénom que sa mére adorait à l’époque de sa naissance, et seuls peu de gens savent que le P inscrit renvoit à cela.
    Lieu d'Habitation : Ca dépend de la saison d’apres lui. Parfois Washington, parfois les Hamptons, parfois meme l’Angleterre quand il a une paire de semaines à perdre. Il reste majoritairement sur le territoire américain.
    Principales caractéristiques : Cerné sa personnalité n’a rien de très facile, je peux vous prévenir, je m’y suis risqué. Il a réussit a perturber le scientifique rationnel que je suis, et ce n’est pas une mince affaire. Il est assez rare de voir un jeune homme de cet age qui est aussi sur de lui, déterminé et avec une telle assurance. Tout cela se sent en lui, ne serait ce que dans sa démarche ou même la manière dont il parle. C’est peut être a travers cela qu’on comprend le plus qu’il n’est pas sorti de la classe moyenne américaine, mais qu’il a des origines bien plus nobles au sens littéral comme figuré. Il a cette sorte de classe indicible, un charme qui de toute évidence, doit déconcerté au premier abord. A mesure que je le faisait parler, je comprenais bien qu’il est assez imbu de lui même, et qu’il correspondrait plus a un dandy ou a un libertin qu’a un jeune homme pur produit américain. Rien qu’a sa manière de parler des filles, on peut facilement comprendre qu’il est un séducteur, mais il manie si adroitement la rhétorique qu’il pourrait sûrement n’importe laquelle, même la plus vertueuse, d’abandonner ses principes moraux pour le suivre. Un héros classique littéraire pourrait presque se cacher sous ces traits fins, ces yeux brillants. D’ailleurs, a bien y regarder à l’intérieur, il est juste impossible de déceler la vérité ou le mensonge a travers eux. Il est un bluffeur extraordinaire qui dit avec la même sincérité le mensonge et la vérité. J’ai cru aussi comprendre que pour lui, tout est planifié, tout doit suivre un plan précis qui ne laisse rien au hasard, et qu’au fond, pour lui, le combat est plus important que la victoire.
    Il est surement égotique, mais cela est une marque de fabrique de cette société, pourtant, ce qui diffère chez lui, c’est que cela contraste avec une réelle séduction qui est dégagée. Il sait faire de l’effet et en est conscient. Peut etre est ce pour cela qu’il est si ambitieux, parce qu’il a une telle confiance en lui qu’il sait qu’il réussira quoi qu’il arrivera. Il est véritablement fasciné par le pouvoir, et peut importe la nature de celle ci. Pour moi, il lui faut juste le conquérir, ce qu’il en fera, il ne le sait pas encore. Bien sur mon analyse est sûrement non exhaustive, mais il faudra procéder a d’autres test pour en savoir plus pour lui.

    Observations : Ce qui m’a le plus intrigué chez ce jeune homme n’est pas sa situation familiale, ni encore moins son cursus scolaire. Non c’est bien cette petite chose qui nous intéresse tant ici et qu’on appelle l’amour. Evidemment, chacun a son propre rapport à cela, et lui, a première vue, en a un qui est plus que paradoxale. Il se considère de toute évidence comme quelqu’un qui n’a jamais aimé et n’aimera jamais. Il considère presque que l’amour, c’est lui qui le créé sous une forme d’illusion chez celle qu’il considéra ensuite comme ses proies. Il les manipule avec brio car est vraiment fin dans ce domaine. En général, chez les gens de cette sorte, on trouve toujours le moyen de retourner leur stratégie contre eux, mais chez ce William, je n’arrive pas encore a trouver quel sera l’objet qui pourra le faire craquer. Il semble totalement désabusé, mais de le même temps, complètement certain que ce sentiment ne s’insinuera jamais a travers ses veines et surtout son cœur qu’on pourrait considéré aujourd’hui, d’une manière absolument pas scientifique, comme de pierre. Etrangement, dans la manière dont il parlait de ses conquêtes, j’ai pu déceler en lui cette parcelle de cruauté, ce coté malsain dans toutes les relations qu’il peut avoir. Il n’aime pas, il considère chaque nouvelle fille comme un projet avec son moment pour agir, une occasion à saisir lorsqu’elle se présente. Il m’a aussi parler de cette demi-sœur, enfin cette rien du tout qu’il appelle demie sœur pour faire plaisir a un père absent et qu’il a tout d’abord tenté de briser comme les autres avant de se rendre compte qu’elle n’avait pas cette chose en elle qu’il aimait tant sentir en sa possession par la suite. Savoir qu’il peut les contrôler. Mais elle, elle pourrait être le bon coté du jeune homme, si tenté qu’il y en est véritablement un. Le pire vient ensuite. Il m’a raconté avec ce sourire en coin et ce regard fourbe ce qu’il considère comme sa plus belle entreprise, ce Valmont moderne a véritablement été une liaison dangereuses pour une pauvre fille dont il a tue l’identité, conscient que la gloire était suffisante face a un scientifique, face a un autre séducteur, il aurait surement précisé le nom. En tout cas, il a su véritablement tuer intérieurement cette jeune femme dont il s’est moqué éperdument et donc la conquête l’a occupé avec amusement pendant deux mois. Evidemment, tout ceci n’est qu’un jeu, l’amour avec un grand A n’existe pas, et celui avec un petit a ne représente pour l’un qu’un plateau de jeu de société dont il fait rouler les dés et avancer ses pions comme il le souhaite, en permanence.
    Conclusion : Ed Westwick *fait une syncope *


    II. Hors-Jeu

    Pseudo, Âge : Marine ; 17 ans
    Code du réglement : love is in the air
    Présence sur le forum : entre 5 et 7… TL + code oblige Very Happy
    Comment avez vous découvert le forum : Par quelqu’un qui joue Chase et Dustin Milligan ici Razz
    Avis, suggestions ou autre : Hum non aucune, tout est parfait je trouve Very Happy Ha si ! tres beau contexte Very Happy



    Il est essentiel de rédiger la première partie de la présentation à la troisième personne du singulier. En effet, ce modèle de fiche est particulier et il faut vous mettre dans la peau du scientifique qui aurait écrit ceci après avoir étudié votre personnage (faîtes de même pour les personnages inventés, même si ils ne font pas parti de l'expérience.). Dès que cette partie est remplie & que le champ HRP est correct également, postez de nouveau dans votre présentation. Un admin vous donnera un sujet de RP en lien avec votre personnage. Evidemment, n'hésitez pas à soigner votre RP puisqu'il sera beaucoup plus déterminant que le reste de la présentation. Privilegiez cependant la qualité à la quantité, le temps qu'un minimum de 25 lignes soit respecté - oui nous savons que le minimum demandé est de 20 lignes sur le forum, mais beaucoup les dépassent aisément, alors il est important de savoir si vous en serez capable, ou si 20 lignes est votre maximum. Pas la peine de vous inquietez, on ne mord pas.

    Bon courage : ) !
    (Parce que oui, les présentations sont un supplice pour tout le monde.)


Dernière édition par William P. Carter le Jeu 17 Sep - 17:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:08



    Il était une fois... Tout bon conte de fée commence de cette douce manière, laissant présager des images sucrées et des histoires toutes plus miévres les unes que les autres. Ca c’est la version que vous avez pu voir étant petit lorsque vos parents vous couchaient dans un lit moelleux. Aujourd’hui, il n’en est plus rien. Le prince charmant n’est qu’une invention, personne ne peut etre parfait car la nature humaine ne l’est pas, et pire, ne veut pas l’être. Ce n’est pas pour rien si le vice attirera toujours plus que la vertu, si le péché l’emportera toujours sur la sagesse.
    William était un bel exemple, une véritable preuve au fond que les contes de fées n’avaient absolument rien de réel. Si derrière les mèches rebelles qui couvraient les yeux flamboyants du jeune homme se trouvait un prince, et quand bien même il pouvait se montrer charmant, on n’aurait pu trouver plus obscur au fond. William était beau, c’était plus qu’indéniable, et il avait cette touche si particulière de charme et de classe qui faisait fondre n’importe quelle fille saine d’esprit qui aurait pourtant voulu combattre. Il avait cette attitude, qui relevait sûrement d’une éducation dans la bourgeoisie américaine, et qui était criante à travers le petit fils du président Carter. Pourtant, s’il n’y avait que cela, on aurait presque pu considéré Will comme un prince charmant tant lui trouver des défauts quand on ne le connaissait pas était difficile. Mais non, il était aux antipodes de ce mythe qui survivait encore, pour le plus grand bonheur du jeune homme. Pourquoi ? Pour une raison simple, celle qu’il pouvait se faire passer pour cette légende qui fait briller les yeux des femmes et les oblige a abandonner toute bataille, lui offrant la victoire sur un plateau d’or.
    William était juste démoniaque en fait, peut être pas au sens littéral du terme, mais bien au figuré. En fait, intérieurement, il était vraiment noir, cherchant en permanence a trouver un nouveau moyen de s’amuser, une distraction au sens ou il l’entendait. Donc par définition, quelque chose ou il serait en mesure de briser quelqu’un. Quelque chose de distrayant au possible. Et pour cela, il était plus que doué. C’était impressionnant de concevoir les méandres qui pouvaient se trouver dans son esprit pour qu’il puisse penser a de telles choses. En tant normal, un être humain ne devait pas vraiment jubiler à voir un autre être humain brisé moralement ? Et bien William, si. Il faut de tout pour faire un monde, sauf que le jeune homme était très loin de l’amélioré ce dit monde, même si son souhait le plus cher était de réussir en politique autant que son grand père avait pu le faire. Il y avait quelques années, William s’était illustré, avait fait ce qu’il considérait aujourd’hui comme l’un de ses plus grands succès, l’affaire Callie Davis.

    Cela l’avait occupé pendant trois longs mois, durant par cette occasion bien plus de temps que la majorité de ces autres mauvais coups qu’il faisait d’habitude et qui étaient chers a son cœur. Oui il était détestable, mais a ce moment la, adorablement détestable. Comment s’y était il pris déjà ? Ah oui, la méthode était simple, jouer au prince charmant. Et pour Will, il n’y avait rien de plus simple. Bizarre comme on s’habitue extrêmement bien à un costume qui n’est pas le siens. Enfin, on est toujours heureux de reprendre ses vieux habits et surtout habitudes une fois que les masques tombent. Mais avant que cela ne se passe, mieux vaut il encore rappeler le pourquoi du comment, ce qui a précipité la chute de la jolie Callie.
    Dans le petit monde ou évoluait William, les loisirs étaient nombreux, sauf que pour William, pur produit de cette aristocratie moderne, ils devenaient de plus en plus ennuyeux, il était blasé de tout et en voulait toujours plus. Et le toujours plus signifiait gagné encore et encore ces défis qu’ils se lançait, à savoir se faire telle ou briser telle autre. Evidemment, les oies blanches de bonne famille commençaient à exaspérer le jeune héritier qui en avait franchement marre et qui recherchait la nouveauté. Ce qui est vraiment pénible avec la nouveauté, c’est qu’elle ne reste pas nouvelle longtemps, alors Will décida grâce à un coup du pouce du destin et surtout de sa demie sœur de sortir des sentiers battus, de ne plus se contenter de son milieu social. Lexie avait réussi a trouver quelque chose à sa hauteur, un pari intéressant qui saurait l’occuper et peut être même le passionner.
    On sous estime toujours la jalousie féminine, et cela, Will l’avait parfaitement compris. Si un garçon que sa pseudo sœur avait en vue ne s’était pas épris de cette jeune prude, jamais elle n’aurait souffert comme il en avait été le cas par la suite. A l’époque, l’héritier Carter n’avait jamais entendu parler de cette Callie, et n’était concentré que sur son milieu social. Taper dans le bas de gamme est mal vu, a bon entendeur, mais pour rendre service, ou plutôt pour gagner un pari, rien n’est trop beau, rien n’est trop cher, et c’est suivant cette logique presque déjà trop cruelle que William avait commencé son petit travail, son jeu malsain avec cette fille de la classe moyenne. Rien n’avait été facile, l’approcher directement avait été compliqué du fait de la pseudo réputation du jeune homme et surtout de ses origines sociales. Il ne pouvait pas directement aller la voir sans éveiller ses soupçons, chose qu’il ne voulait pas du tout. Une fois ce problème réglé, il fallait qu’elle se rende compte qu’elle voulait l’héritier avec elle, chose bien plus facile. William avait cette étrange capacité à rendre les jeunes femmes accroes à lui en quelques paroles, un regard et deux ou trois sourires en coin, rien de plus. En deux mois, c’était fait, il en restait encore un avant qu’il ne se décide vraiment à rompre, la sentant amoureuse au possible, envisageant meme sa vie avec lui. Comment pouvait elle être si naive ? Comment un gars comme lui aurait il pu se contenter d’une gentille fille prude à ses cotés ? Elle était aveuglée par l’image que William avait su lui montrer, celle de ce parfait petit ami qui était tant romantique, compréhensif, drole, gentil, adorable, tendre. La chute avait donc été provoquée de tres haut…

    Cela s’était passé à Paris, pendant la période hivernale. Noël était dans quelques semaines, et William avait décidé que pour rompre, rien n’était mieux que d’aller dans la ville des amoureux, la ou elle sentirait encore sa présence à chaque coin de rue, là où elle croiserai des couples s’aimant passionnément et qui lui rappellerai à quel point elle avait pu être stupide de faire confiance au jeune homme. Les intentions de Will étaient déjà claires, il savait qu’il la blesserai, mais il voulait faire plus, il voulait la briser au plus profond de son être pour qu’elle ne puisse jamais plus être la même mièvre qu’avant. C’est peut être horrible à dire, mais la vérité crue n’est jamais plaisante. Il avait pris deux billets d’avion en première classe pour l’aller, et un unique, en seconde classe, pour le retour, connaissant d’avance le plan qu’il mettrait en marche dans la capitale française : il ne rentrerai sûrement pas avec elle, et encore moins par un vol commercial, il ne manquerai plus que cela.
    La scène finale, point d’orgue de la relation, s’était déroulée dans un superbe hôtel au plein cœur de la luxueuse vie parisienne. En fait, rien qu’a y repenser, le jeune homme en souriait encore et une pointe de malveillance brillait dans ses yeux. Il avait été tres bon ce jour la, et ce doux souvenir marquait son esprit au fer rouge.
    Comme il l’avait prévu, la jeune femme avait consentie a se donner à lui, Paris avait bizarrement un effet magique pour cela, enfin bref, c’était comme une médaille de plus pour le jeune homme qui avait complètement eu Callie sous son pouvoir tant du point de vue sexuel, qu’amoureux. Elle était on ne pouvait plus éprise de lui et le lendemain de cette fameuse nuit, le jeune homme avait décidé que le moment opportun était arrivé.
    Pour une fois, celui ci s’était levé aux aurores, le soleil perçant déposant ses rayons sur son beau visage. Un signe que son entreprise serait couronnée de gloire ? Il avait bougé le corps mou de la jeune femme qui était posé sur le siens et s’était extirpé de ce lit du succès pour une douche chaude a souhait. Une fois parfaitement réveillé et habillé, il s’était assis dans un grand fauteuil style louis XIV qui décorait la suite et attendit le réveil de sa princesse qui dans quelques minutes, tomberait plus bas que terre. Une dizaine de minutes plus tard, elle se s’extirpait de son sommeil profond, curieusement réveillée par le bruit indélicat d’un verre renversé par terre. Ha que Will pouvait etre maladroit quand il le voulait.

    « Sors de tes songes mon amour »

    Le ton était encore amoureux, pitoyable pour Will, mais néanmoins amoureux. La jeune femme ouvrait les yeux qui étaient encore barbouillés de mascara et de fard à paupières de la veille. A son tour il sourit, sachant parfaitement ce qu’il allait dire, l’ayant trouvé dans sa seconde bible après Machiavel, un roman français du XVIIIeme siècle que la jeune femme détesterai par la suite. Il attendit une minute qu’elle se lève du lit, profitant de la vue de ce corps qu’il avait tenu dans ses bras la nuit dernière et qui maintenant ne lui inspirait plus qu’une sorte de plaisir glorificateur. Une fois bien réveillée, il lui dit :

    « On s’ennuie de tout, mon Ange, c’est une loi de la Nature ; ce n’est pas ma faute. »

    Intriguée, elle leva un sourcil, se demandant bien de quoi le jeune homme dont le sourire avait grandi pouvait parler. Elle en fut instruite par la suite, plutôt froidement. Le ton de William s’approchait du cruel, celui que susurre le chasseur a se proie avant de l’achever alors qu’elle est déjà à terre. Non content de ne pas bouger de son fauteuil, il surpris un mouvement de frisson parcourir la jeune femme. Peut être qu’elle n’était pas aussi désespérément cruche qu’il l’avait pensé durant ces trois longs mois…

    « Si donc je m’ennuie aujourd’hui d’une aventure qui m’a occupé entièrement depuis trois mortels mois, ce n’est pas ma faute. »

    A ce moment la, la jeune femme eut plus qu’un tressaillement, elle commençait donc a comprendre ce qu’était en train de faire l’héritier Carter. Ses yeux ne trahissaient plus son inquiétude mais bon son désarroi, le fait qu’elle ne sache rien répondre à cette rhétorique plus qu’implacable qu’était en train de mettre en place le jeune homme. Il était toujours en train de sourire, profondément content de son effet, comme quoi les liaisons dangereuses avaient fait leur effet.

    « Si, par exemple, j’ai eu juste autant d’amour que toi de vertu, et c’est sûrement beaucoup dire, il n’est pas étonnant que l’un ait fini en même temps que l’autre. Ce n’est pas ma faute. »

    Les syllabes se décollaient avec une douceur si cruelle des lèvres du jeune homme qu’on aurait pu croire qu’il n’était pas vraiment en train de réciter ces vers terrible tant sa voix douceâtre laissait penser le contraire. Callie se sentit malgré elle tomber en arrière, ses jambes répondant au tremblement de ses mains, son cerveau n’ayant plus la possibilité que de rester suspendu aux lèvres d’un William qu’elle espérait seulement en train de lui faire une blague de très mauvais goût. Celui ci remarqua que ses yeux commençaient à briller. Il gagnait, disant toute la vérité si monstrueuse – et tant mieux pour lui !- soit elle.

    « Il suit de là, que depuis quelque temps je t’ai trompée : mais aussi, ton impitoyable tendresse m’y forçait en quelque sorte ! Ce n’est pas ma faute. »

    Non William n’était pas vraiment du genre a faire abstinence pendant des mois entier, cette aventure, si occupante soit elle, n’avait pas du tout été sans à coté pour le jeune homme. La pauvre naïve avait cru que son prince charmant n'avait d’yeux que pour elle, mais non, et à présent de ses propres yeux s’écoulaient des perles nacrées que l’héritier appréciait de voir s’écraser sur le sol comme bientôt le cœur de Callie. Il se leva et alla admirer la vue parisienne. Son sac était déjà prêt dans l’entrée, il n’avait plus qu’a partir. Mais il n’en avait pas fini, il lui restait deux phrases assassines à dire.

    « Je sens bien que te voilà une belle occasion de crier au parjure : mais si la nature n’a accordé aux hommes que la constance, tandis qu’elle donnait aux femmes l’obstination, ce n’est pas ma faute. »

    Si elle s’était fait trompé, cela était entièrement de sa faute, ou presque. Et par ce « ce n’est pas de ma faute » que le jeune homme ne cessait de répété, il lui inscrivait dans la tête qu’elle avait été l’instrument de sa propre défaite, et de l’amusement du Valmont qui se trouvait en face d’elle. Les lèvres rouges et mouillées de larme de Callie murmurait silencieusement un « non » parfaitement lisible auquel William ne répondait que par un sourire machiavélique. Il redevenait lui même, l’être abject qu’il était et cela faisait du bien.

    « Adieu, mon ange, je t’ai prise avec plaisir, je te quitte sans regret. Ainsi va le monde. Ce n’est pas ma faute. »

    Cette phrase fut sûrement le coup de grâce. Callie avait perdue toutes les couleurs qui avaient la nuit précédente colorés son visage diaphane. Elle tremblait de tous ses membres, n’osant même plus affronté le regard de ce bourreau à la voix douceâtre qui jubilait intérieurement. Elle était brisée, et il faudrait la ramasser a la petite cuiller plus tard, mais cela n’était pas son problème. Attrapant l’anse de son sac, il déverrouilla d’un geste la porte et sorti, la laissant ensuite claquer derrière son passage. Peut importe ce qu’il pourrait arrivé a la brunette, lui il rentrait au pays, Paris aurait été le lieux de sa plus belle victoire. Dans le couloir de l’hôtel, le jeune homme croisa le groom auquel il avait commandé la veille au soir une unique rose rouge. Il la brisa d’un geste sec en deux et éparpilla sur le plateau les pétales de cette fleur morte. Avec un sourire totalement cynique, il dit au garçon d’étage tout en lui glissant un billet dans la main :

    « Apportez cette conclusion à mademoiselle Carter, chambre 722 .»

    Le nom la hanterai à présent, tout comme les souvenirs et les regrets.



Dernière édition par William P. Carter le Jeu 17 Sep - 17:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:16

WILLOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU I love you
C'est bien, je ne perds pas les bonnes habitudes Very Happy
Contente d'avoir réussi à te faire venir sur HOG Very Happy
Bon, bien sur, j'suis fan de ta fiche présentation, donc pour ça c'est bon Smile
Maintenant je te donne ton test RP, le temps de le retrouver ^^
Comme son nom l'indique, c'est juste un petit RP pour te mettre dans l'ambiance !

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:18

Tu vas arreter de dire que tu aimes tout ce que j'écris? xDD
Non mais la, chuck quoi, obligée d'être inspirée sinon je me serais pendue, tu te doute bien Very Happy

C'est vrai que Willou ca va pas trop te changer Very Happy
Et puis toi en dustinounet, ca te vas bien Very Happy
* il me manque dans 90210... *

Bref, merci de l'accueil et je ne ferai le test de rp que demain, la le travail m'apelle ( ou plutot grey's anatomy Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:21

Oui, c'est sur que ça change, je passe d'une fille à un garçon, on est en couple dans BCU, là on peut pas dire qu'on soit super copains bref, c'est fun quoi Very Happy
Et puis comme tu dis c'est Chuck Shocked

Moi aussi il me manque, mais bon, y a Liam alors... Razz
Alors, pour que demain tu puisses t'y attaquer, voilà le test RP. C'est le même que pour l'ancien William, et c'est vraiment le moment qui permet de bien prendre en main William, de cerner son petit côté machiavélique Razz

Citation :
(Quelques années plus tôt). Depuis qu'il sort avec Callie, William s'est transformé pour elle en cette image ridicule & fausse du Prince Charmant pour lui plaire, la faire céder, lui offrir une image idyllique de l'amour, et tout lui reprendre violemment. L'heure est maintenant venue de cesser cette mascarade. William ne veut pas simplement rompre avec elle, ça non. Il veut la briser. Littéralement. Et lui ôter toute chance d'avoir à nouveau confiance un jour en un garçon. C'est l'heure de la révélation...

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:24

Oh un test comme je les aime Very Happy
C'est vrai toi tu me connais comme le gentil Will sur Berkeley, mais j'ai deja joué un Chuck qui s'appelait Alex, hahaha ca va me faire du bien Very Happy Vive le nouvel exutoire xDD

Bon j'y reve cette nuit alors Razz

Ca va etre tres tres bon Very Happy Whuhuuu ^^

Bref, merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:25

Oui, c'est sur que les 2 William, ça va être le jour & la nuit Rolling Eyes
Réfléchis-y bien et poste un super RP Very Happy

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:26

Doute tu de mes rp? xDD
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:27

Non, jamais Razz
Aaah ça va me faire bizarre de voir le méchant Willou Razz

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:32

Je serai meilleur avec le méchant Willou, j'ai toujours un peu de mal avec les gars gentil, faut dire que j'en connais pas beaucoup de vrais exemples xDD
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Mer 16 Sep - 23:40

+1...
Enfin, si j'en connais des gentils mais c'est pas les principaux... Rolling Eyes

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 13:21

Sauf qu'ils sont pas tous aussi sexy que chuck mais bon Razz

Bon allez je m'attaque au test en écoutant muse whouuuhuuu
Revenir en haut Aller en bas
Grace C. Windsor
SpoiledBritishYouth # Well, can you tell me why, you're so stuck up ?
avatar

Messages : 1792
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 30
Copyright : Winnie ;

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 13:44

Youhou, j'adore le début de la ficheeee, bienvenuuue, tu étais attendu ! Rolling Eyes

_________________

    « Did you ever know
    There's a light inside your bones
    The hope that you can't hide
    And it teases you every night
    And you don't understand
    Glaring at the light
    Sitting like a dog
    In your ordinary life »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heart-of-glass.1fr1.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 13:57

Oh merci, tu peux remercier Sebastian qui m'a fait venir Very Happy

J'étais si attendu que cela? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 13:59

Bah carrément Very Happy
William est nécessaire pour faire avancer l'histoire de pas mal de persos ^^

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 14:00

Ha t'es la toi ? Very Happy
Bon alors le diable est arrivé Very Happy


Dernière édition par William P. Carter le Jeu 17 Sep - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Wilson

avatar

Messages : 935
Date d'inscription : 22/06/2009
Age : 27
Copyright : Psychozee - Morphine

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 14:03

Oui j'suis là Very Happy
Pas pour très longtemps vu que je dois filer à la fac m'inscrire pédagogiquement ^^

Et le Diable a intérêt à rester Twisted Evil

_________________

    Help, I have done it again. I have been
    here many times before. Hurt myself
    again today and the worst part is there's
    no one else to blame. Sia - Breathe Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 14:07

moi je pars pour une heure de philo et vu que je suis malade, je crois que ca va etre la joie cet aprem =/

Le diable restera et fera de la pub, ne t'inquiete pas =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:28

Fini Very Happy
En espérant que cela convienne ( test post numéro 2 Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jacobs

avatar

Messages : 2023
Date d'inscription : 24/04/2009
Age : 28
Copyright : Winnie :)
Prénom/Pseudo : Marie

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:39

J'adooooore !
Bienvenue Marine (Encore une :p)
Je te valide. C'est parfait !
William est vraiment naze à devoir piocher ses répliques dans un bouquin (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:40

Faut m'excuser, j'ai privilégié le fofo a ma dissert sur les liaisons dangereuses xDD

Et puis, il n'y a pas pire comme rupture que de voir un schéma deja créé s'abattare sur soi Razz

En tout cas vive les marines, et merci =)
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jacobs

avatar

Messages : 2023
Date d'inscription : 24/04/2009
Age : 28
Copyright : Winnie :)
Prénom/Pseudo : Marie

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:41

Mais t'es totalement excusée :p
Et je m'incline devant la musique choisie et les avatars. Bonté divine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:44

Mdrrr vous aviez soit le droit a Arctic monkeys, soit a Muse avec Uprising ^^
Alex Turner a eu ma préférence Very Happy

Ha et de toute maniére Ed est sublime h24 Very Happy
*baveeee *
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jacobs

avatar

Messages : 2023
Date d'inscription : 24/04/2009
Age : 28
Copyright : Winnie :)
Prénom/Pseudo : Marie

Feuille de personnage
Heart in a Cage :

MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:52

Je t'aurais pas validée si t'avais mis Uprising (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   Jeu 17 Sep - 17:53

Mais Uprising est géniale xDD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||   

Revenir en haut Aller en bas
 
This is our decision, to live fast and die young. Now let's have some fun || William P. Carter ||
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ?
» (mildray) ? live fast die young ; bad girls do it well.
» live fast. die young. ? lorelei
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» So fast so furious

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[#] Heart . of . Glass :: [#] Laboratoire :: Archives-
Sauter vers: